Atelier multi sensoriel, le loup, le mouton, le cochon et le chien

Por: Patricia Morales Betancourt

 

Le 25 février, les enfants, qui sont arrivés à 10h pour cet atelier offert à COPSI (au 435 rue Beaubien E. près du Métro Beaubien, sur la ligne orange). Ils ont aboyé, dansé et soufflé afin de faire tomber ses obstacles et d’exprimer ses états d’âme.

Les enfants, qui sont arrivés à 10h pour cet atelier offert à COPSI (au 435 rue Beaubien E. près du Métro Beaubien, sur la ligne orange), ont aidé le loup à se trouver des amis. Ils ont aboyé, dansé et soufflé afin de faire tomber ses obstacles et d’exprimer ses états d’âme. Le cochonnet, le petit mouton et le chien de garde ont aussi bien profité de sa compagnie.

Les mères du cochonnet et du petit mouton craignaient le méchant loup. Il pourrait les manger! C’est pour cette raison qu’elles ont invité le chien de garde, qui les défendrait de quelque danger qui soit. Mais le loup n’était pas méchant…il se sentait seul. Il voulait simplement jouer et se faire des amis. Il est arrivé les voir en pleurant, car personne ne voulait de son amitié.

 

 

À l’arrivée des enfants, nous avons préparé un gruau aux raisins secs, bâtons de cannelle et un petit secret d’amour. Ils ont assemblé sur des assiettes réutilisables des mini-sandwichs avec fromage, œuf, laitue et une tomate-cerise en guise de cœur. Nous avons préparé la pâte à biscuits et, sur les mêmes assiettes, l’avons moulée en petites maisons. Elles ont été placées sur une plaque et hop! Au four!

 

Pendant ce temps, nous avons fait des exercices de relaxation, des sons et des étirements. Tout le monde voulait pleurer, rire, souffler et danser comme le loup. Personne ne voulait que le loup se sente seul.

Chaque enfant a choisi un des quatre personnages à colorier et découper : le cochonnet, le petit mouton, le chien de garde et le loup.

Mamans, grand-mamans et enfants ont dessiné et interprété chaque image à leur façon. Vingt amis ont produit vingt œuvres d’art, remplissant les murs blancs du local.

Le bonheur des enfants de partager avec les mamans et les deux grand-mamans était fort palpable. Ils riaient et couraient dans un espace de joyeux brouhaha, mais surtout d’amour et de compassion.

 

 

Enfin, les biscuits étaient prêts! Chacun dégusterait sa propre création. Les enfants étaient fiers d’avoir joué, d’avoir partagé et surtout de s’être sentis inclus, valorisés et respectés. Ce fut un travail d’équipe; chacun s’est tenu pour l’autre.

Le cinq sens ont été appelés : l’olfactif, le tactile, l’auditif, le gustatif et le visuel.

Ces ateliers cherchent à éveiller chez l’enfant toutes ses capacités cognitives afin d’accroître les liens fraternels qui sont si nécessaires à nos vies.

 

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s